Vous êtes ici : Essais automobiles > Actualités > Toyota Land Cruiser - Équilibre Route-Tout-terrain
Actualités : Toyota Land Cruiser - Équilibre Route-Tout-terrain


 

 


 

Toyota Land Cruiser

Un équilibre hors pair de performances routières et tout-terrain

 

Précédé d'un héritage deprès de 60 ans et d'une réputation de 4x4 le plus robuste et le plus fiable au monde, le tout nouveau Land Cruiser ne cède en rien sur ses aptitudes en tout-terrain. Il introduit un certain nombre d'innovations techniques qui améliorent ses qualités d'usage, même sur les terrains les plus difficiles. Cependant, il est bien conscient que ses performances routières comptent tout autant aux yeux d'un grand nombre de propriétaires. C’est pourquoi il conjugue une totale aisance en tout-terrain et un réel agrément de conduite sur route, en rehaussant même ses standards de qualité et de confort. Nul autre 4x4 n’équilibre à ce point performances hors route et dynamique routière.

Performances tout-terrain
Un 4x4 capable d'aborder des passages tout-terrain vraiment sévères doit pouvoir disposer d'une généreuse garde au sol. Toutefois, elle ne se limite pas à la seule distance du point le plus bas du véhicule au sol ; trois autres mesures sont tout aussi essentielles aux performances tout-terrain : l'angle d'approche, l'angle ventral et l'angle de dégagement.

Sur le nouveau Land Cruiser, la garde au sol minimale est de 200mm. L'angle d'approche –qui détermine la déclivité maximale que peut approcher le véhicule sans que la base du bouclier avant ne touche le sol–est de 32°. L'angle ventral –mesuré depuis le milieu du soubassement jusqu'au point de contact des pneus avant et arrière, et qui détermine la crête la plus pentue que peut franchir le véhicule sans toucher le soubassement–est de 22°. Enfin, l'angle de dégagement –qui détermine la déclivité maximale que peut quitter le véhicule sans que la base du bouclier arrière ne touche le sol–est de 25° (24° sur les modèles à suspension pneumatique).

Autres preuves de ses capacités hors normes en tout-terrain, le nouveau Land Cruiser accepte de rouler sur un dévers maximal de 42°, un angle de tangage maximal de 42° (vers l'avant ou l'arrière), et une profondeur de passage à gué maximale de 700mm. Mais même avec de tels chiffres de garde au sol, il peut arriver que son soubassement remanié vienne à toucher les terrains particulièrement défoncés. En prévision de cette éventualité, les boucliers avant et arrière ainsi que la traverse principale du châssis-échelle sont conçus pour glisser facilement sur les obstacles : alors que sur bon nombre d'autres 4x4 les traverses sont caissonnées –ce qui les prédispose à heurter facilement les obstacles et arrêter le véhicule en provoquant souvent des dégâts–, la traverse du nouveau Land Cruiser est en revanche biseautée pour riper sans dommages.

Suspensions
Basées sur des doubles triangles indépendants à l’avant et quatre bras avec biellette latérale à l’arrière, les suspensions repensées du Land Cruiser conjuguent solidité, fiabilité et longévité, tout en offrant le grand débattement indispensable aux performances tout-terrain. Les côtés gauche et droit de la suspension arrière sont reliés par un essieu rigide, qui utorise une garde au sol et une stabilité de caisse supérieures à celles de suspensions indépendantes. En coopérant avec le nouveau système de suspension dynamique cinétique KDSS, le débattement des roues assure un contact optimal de tous les pneus avec le sol, même sur les terrains les plus tourmentés.

Système de suspension dynamique cinétique KDSS
Le système de suspension dynamique cinétique KDSS (Kinetic Dynamic Suspension System) régulé par électronique, dont le fonctionnement est explicité au paragraphe "Performances routières", optimise le travail des barres stabilisatrices avant et arrière afin d'améliorer aussi les performances en tout-terrain.

Lorsque l'on roule sur terrain défoncé, il s'exerce sur les roues avant et arrière des forces inégales. En réaction, le piston de chaque cylindre hydraulique court en sens opposé, ce qui contre la résistance de la barre stabilisatrice et permet un libre mouvement des suspensions. Ce désaccouplement virtuel des barres stabilisatrices avant et arrière permet d'exploiter au maximum le débattement disponible afin de maintenir, dans toute la mesure du possible, les pneus en contact avec le sol et d'optimiser ainsi les capacités du Land Cruiser en tout-terrain.

Suspension variable adaptative et suspension arrière pneumatique à régulation électronique
Les dispositifs de suspension variable adaptative AVS et de suspension arrière pneumatique régulée par électronique, dont le fonctionnement est décrit en détail au paragraphe "Performances routières", disposent de réglages spécifiques au tout-terrain. L'AVS intègre un nouveau régulateur d'amortissement qui optimise automatiquement le tarage en fonction de la vitesse du véhicule, si le mode L4 est sélectionné sur la boîte de transfert de la transmission intégrale. À allure lente, ce système optimise les amortisseurs pour le franchissement des terrains les plus tourmentés tandis qu'à vitesse modérée, il les adapte à des conditions de conduite normales.

Par conséquent, cette régulation polyvalente préserve les aptitudes hors route, tout en absorbant au maximum les bosses et secousses ressenties en terrain difficile. De plus, en tout-terrain, la vanne de durite hydraulique reliant les suspensions pneumatiques indépendantes arrière gauche et droite reste ouverte, afin de garantir une amplitude maximale de débattement et d'articulation. Sur de gros obstacles ou des terrains très irréguliers, les pneus gardent donc un contact maximum avec le sol.

Motricité constante
Le Land Cruiser étant un véhicule conçu pour exceller dans le sable, les rochers et les conditions les plus diverses, il est essentiel qu'il dispose en permanence d'une motricité maximale.
D'un type de sol à l'autre, les critères exigés de sa transmission permanente intégrale en termes d'adhérence, de patinage et de couple varient considérablement. Un terrain mou tel que le sable réclame par exemple de passer au sol une puissance maximale, pour permettre aux pneus de patiner allègrement et de creuser le sol afin de chercher l'adhérence. En revanche, la lente traversée de rochers ou de terrain glissant exige un dosage précis de la puissance attribuée aux roues, afin de maîtriser le patinage et d'assurer un niveau d'adhérence égal et constant du début à la fin. Transmission intégrale permanente avec différentiel à glissement limité Torsen®

La transmission intégrale permanente du dernier Land Cruiser est un dispositif confirmé qui emploie un différentiel central à glissement limité TorsenĊ. Le système TorsenĊ, qui fait appel à une huile de faible viscosité pour réduire les frictions et la consommation, comporte une commande motorisée de transfert qui facilite le passage gamme longue/gamme courte. L'effort nécessaire à la sélection diminue de quelque 30% afin d'améliorer les performances par temps froid.

En conditions de roulage normal, la répartition du couple est de 40/60 entre l'avant et l'arrière. Toutefois, le différentiel TorsenĊest capable de moduler automatiquement ce rapport sur la plage de 50/50 à 30/70 environ, afin de fournir un couple optimal dans tous les cas de figure. La transmission intégrale se distingue également par son nouveau différentiel arrière qui se montre encore plus fiable, plus robuste et voit sa capacité de couple augmenter de 34%. Un blocage du différentiel arrière est également disponible en version offroad pour tirer le meilleur parti des possibilités du Land Cruiser en tout-terrain.

Le levier classique de la boîte detransfert cède la place à un commutateur rotatif placé sur la console centrale, tout comme les commandes de blocage du différentiel central et arrière. En combinant l'utilisation de ces commandes, le conducteur peut opter au choix pour le mode H4F, H4L, L4F ou L4L, en jouant sur les gammes longue/courte et sur le verrouillage/déverrouillage du différentiel central, ainsi qu'en verrouillant le différentiel arrière pour traverser des difficultés extrêmes.

Régulateur de traction actif A-TRAC
Évolution de latransmission intégrale permanente du Land Cruiser, le régulateur de traction actif A-TRAC (Active Traction Control) gère à la fois les freins et le moteur pour répartir le couple de manière adéquate entre les quatre roues.

Le système reçoit en permanence de chaque roue des signaux indicateurs de vitesse, qui lui permettent de détecter celles qui tournent dans le vide et celles qui ont de l'adhérence. En freinant les roues qui patinent, en contrôlant la puissance fournie par le moteur et en attribuant le couple à celles qui accrochent au sol, l'A-TRC assure une motricité maximale en terrain difficile tout en stabilisant les départs et les accélérations, même sur routes glissantes et chemins boueux.

Sélection Multi-terrain
Proposé sur les modèles offroad (équipés d'une boîte automatique à cinq rapports), le système de Sélection Multi-terrain du nouveau Land Cruiser est une première Toyota, née d'une évolution du régulateur de traction actif A-TRC. Il modifie automatiquement les systèmes de gestion de l'accélération, du freinage et de la motricité en fonction des conditions rencontrées en tout-terrain, afin de procurer au conducteur une maîtrise du véhicule et une motricité optimales, quel que soit le scénario.

Accessible via la commande multifonction du volant et l'affichage multifonction, la Sélection Multi-terrain propose quatre types de terrain au choix : Boue et sable, Gravier, Terrain bosselé et Rochers. Le mode choisi s'affiche sur le tableau multifonction, et un message supplémentaire indique au conducteur s'il doit passer en position H4 ou L4 sur la boîte de
transfert.

L'Écran Multi-terrain, qui fait l'objet d'une description complète au paragraphe "Informations transmises au conducteur", présente automatiquement le champ de vision situé à l'avant du véhicule, sur un écran multifonction de 4,2" ou 7" (selon le modèle) lorsque la Sélection Multi-terrain est opérationnelle.

  • En position L4 ou H4, le mode Boue et sable autorise un patinage important des roues pour permettre aux pneus de creuser le sol et de trouver la motricité, le contrôle de motricité de la Sélection Multi-terrain opérant alors un freinage sélectif restreint pour permettre le patinage nécessaire. L'action conjointe de ces fonctions empêche le véhicule de s'enliser en terrain meuble.
  • Le mode Graviers opère avec la sélection L4 pour autoriser un certain degré de rotation à vide afin de conserver l'élan, mais impose un freinage sélectif plus marqué pour contrôler le patinage. Ce mode s'avère particulièrement efficace pour entretenir l'élan du véhicule
  • en grimpée.
  • En position L4, le mode Terrain bosselé donne la priorité à l'adhérence en n'autorisant qu'un patinage modéré pour maintenir une vitesse lente et stabilisée, le contrôle de motricité du système appliquant simultanément un freinage sélectif pour conserver l'adhérence. Ce mode est recommandé pour tout scénario sortant des autres modes de sélection car il conserve l'élan du véhicule, même sur les terrains très bosselés et irréguliers.
  • Le mode Rochers, qui s'utilise lui aussi avec la position L4, limite le patinage pour favoriser l'adhérence tout en appliquant un freinage puissant et sélectif. Comme le degré de patinage est contrôlé indépendamment sur chacune des roues, la voiture dispose d'une adhérence et d'une motricité maximales pour passer les obstacles les plus imposants.

Le conducteur choisira le mode de Sélection Multi-terrain en fonction du degré de patinage observé. Si un patinage excessif empêche par exemple le véhicule d'acquérir une motricité suffisante, il convient de sélectionner un mode plus accrocheur, plus proche de "Rochers". Au contraire, si l'insuffisance du patinage empêche le véhicule d'acquérir une motricité suffisante, il est conseillé de choisir un mode moins accrocheur, plus proche de "Boue et Sable".

Quel que soit le mode retenu, si la voiture est immobilisée et que les roues tournent dans le vide, il est possible de bloquer le différentiel central pour récupérer de la motricité. Et si les roues continuent malgré tout de patiner en position L4, on peut aussi verrouiller le différentiel arrière afin d'obtenir une motricité maximale. Enfin, il est également possible de recourir au régulateur de progression au pas pour dégager un véhicule immobilisé.

Régulateur de progression au pas Crawl Control
En position L4, il est possible de solliciter le Crawl Control, régulateur de progression lente proposé avec la version offroad : celui-ci aide à monter ou descendre au pas, ou encore à libérer un véhicule coincé, sans avoir à toucher aux pédales.

Actionné par un bouton situé surla console centrale, ce régulateur offre cinq vitesses au choix et gère automatiquement le moteur et les freins pour conserver l'allure fixée. Fini de jongler avec les pédales : le conducteur peut désormais se concentrer pleinement sur la direction.

Hormis le fait qu'il dispense du jeu de pédales délicat qu'exigent les fortes déclivités et les terrains défoncés, le régulateur Crawl Control présente d'autres avantages. En dosant son action en douceur, il maintient une allure lente et régulière qui évite aux roues de patiner ou de se bloquer. Ce système contient les mouvements de la caisse en terrain difficile et lui évite de toucher le fond en causant des dégâts. Il autorise également les passages à gué à allure lente et régulière, ce qui limite les risquesde noyer le moteur et de heurter des obstacles immergés. Enfin, le système est également opérationnel en marche arrière.

ABS Multi-terrain
Le nouveau Land Cruiser comporte un freinage antiblocage Multi-terrain, optimisé pour fournir une force d'arrêt irréprochable en terrains très variés, y compris sur des surfaces meubles telles que la terre, le sable et les gravillons. Si, sur les chaussées revêtues, ce système empêche le blocage des roues exactement comme un ABS conventionnel, il leur permet en revanche de se bloquer délibérément jusqu'à un certain point sur les surfaces meubles afin de creuser le sol et d'accentuer la force de freinage.

Assistance au démarrage en côte HAC et assistance en descente DAC
Les versions du Land Cruiser équipées d'une boîte automatique bénéficient de série de l'assistance au démarrage en côte (HAC) et de l'assistance en descente (DAC).
Lors d'un démarrage en pente, le premier de ces dispositifs détecte un début de recul du véhicule et, pour le ralentir, il freine temporairement les quatre roues pendant cinq secondes au plus. En contrôlant la rotation de chacune des roues, l'assistance au démarrage en côte arrête un instant le recul involontaire et permet au conducteur de repartir sans perdre le contrôle du véhicule.

L’assistance à la descente, quant à elle, est un système de commande des freins qui contrôle automatiquement la vitesse pour empêcher le Land Cruiser de dévaler la pente de manière incontrôlée. C'est une fonction enclenchée par le conducteur, disponible lorsque le mode L4 est sélectionné sur la boîte de transfert. Le système opère si la vitesse est inférieure à 25 km/h et à condition que l'on ne touche ni à l’accélérateur, ni à la pédale de frein. La vitesse est régulée aux environs de 5 à 7 km/h en marche avant, etde 3 à 5 km/h en marche arrière.

Informations transmises au conducteur
Utilisé parallèlement à la Sélection Multi-terrain, l'Écran Multi-terrain présente les images reçues de quatre caméras extérieures sur l'écran multifonction 4,2" ou 7" du nouveau Land Cruiser. Opérationnel si la Sélection Multi-terrain est enclenchée, le système fournit en tout-terrain une ample vision des abords immédiats de la voiture qui échappent à la vue directe, en marche avant comme en marche arrière.

En plus des caméras avant et arrière, le système repose sur des caméras fixées sous les rétroviseurs extérieurs et capables de filmer l'avant ou l'arrière. L'Écran Multi-terrain possède un mode d'affichage multiple qui permet de visualiser, au choix, l'avant et l'arrière simultanément ou indépendamment. On passe d'un mode de visualisation à l'autre par le commutateur multifonction situé au volant, l'affichage multifonction indiquant alors les caméras choisies. Lorsque l'on passe en marche arrière (levier sur position R), l'affichage bascule automatiquement en vue arrière.

La caméra frontale est équipée d'un objectif grand angle pour filmer la plus large vision possible. Seules les zones classiquement hors champ de vision échappent à son regard, du bord avant du capot à 50cm du bouclier.

L'écran Multi-terrain affiche aussi tout un ensemble de renseignements supplémentaires sur la vue avant, y compris le champ de vision de la caméra et l'emplacement des obstacles détectés par le sonar de garde au sol. De surcroît, pour aider le conducteur à éviter les écueils, il affiche des lignes de guidage reliées à la direction qui prédisent le tracé des roues avant. Les bords internes et externes du parcours estimé s'affichent en rouge (tolérance de 0,5 m) et en jaune (tolérance de 1,0m) pour indiquer la distance depuis l'avant de la voiture.

Les caméras latérales permettent au conducteur de visualiser simultanément les abords des roues gauches et droites, avant ou arrière, en marche avant comme en marche arrière. L'écran Multi-terrain affiche là encore des informations supplémentaires, notamment le champ de vision des caméras latérales, la position des obstacles détectés par le sonar et celle de l'empreinte au sol des pneus avant et arrière. De plus, des lignes parallèles à l'axe du Land Cruiser sont matérialisées à 350 mm environ de ses flancs, et des lignes perpendiculaires à l'axe s'affichent à 100mm environ de ses bords avant et arrière. Le conducteur peut ainsi mieux jauger les distances et positionner précisément les roues du 4x4, même si la marge de manœuvre est très étroite.

L'affichage de caméra arrière, qui ne fonctionne qu'en marche arrière, indique lui aussi le champ de vision et l'emplacement des obstacles repérés par le sonar. Si le Land Cruiser accélère et atteint ou dépasse 12 km/h, l'Écran Multi-terrain reste allumé pendant huit secondes environ puis s'éteint. Si, dans ce laps de temps, la voiture ralentit et repasse sous les 12km/h, l'écran reste allumé.

Affichage de l'angle de braquage des roues
En complément des lignes de guidage prédisant le tracé des roues, le nouveau Land Cruiser dispose d'un affichage de l'angle de braquage des roues. Il s'actionne via le commutateur multifonction lorsque la Sélection Multi-terrain est enclenchée, et projette en temps réel sur l'affichage multifonction des lignes de guidage liées au braquage de la direction. Par sept incréments, elles renseignent en permanence le conducteur sur le changement d'angle des roues, de 0 à 45°. Cet affichage est également commode pour se garer, en rappelant d'un coup d'œil l'angle de braquage et l'orientation des roues.

 

http://www.essai-automobile.com
Décembre 2009

 

Information de l'importateur
info@essai-automobile.com